• Expé Broad Peak - De la terre aux nuages

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p> 

    Les 5 alpinistes de l’expédition Broad Peak 2008, parmi lesquels l’enfant du Pays d’Olmes, <?xml:namespace prefix = st1 ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:smarttags" /><st1:PersonName w:st="on">Claude </st1:PersonName>Labatut, ont poursuivi leur périple par la vertigineuse KKH (Karakoram Highway) ; 24 h de bus au total d’Islamabad à Skardu (<st1:metricconverter w:st="on" ProductID="2290 m">2290 m</st1:metricconverter>) où le groupe a profité de l'hôtel pour prendre une dernière douche.

    <o:p> </o:p>

    Poursuite du voyage en 4 x 4 sur une piste étroite et défoncée, flirtant avec d’impressionnants précipices et offrant des paysages contrastés, mélange de montagnes arides et de plaines verdoyantes le long de la Shigar River. Malgré un éboulement sur la route, provoquant une grève des porteurs qui leur a fait perdre 2 h, toute l’équipe est arrivée à Askole (<st1:metricconverter w:st="on" ProductID="3050 m">3050 m</st1:metricconverter>), d’où <st1:PersonName w:st="on">Claude </st1:PersonName>a envoyé le message résumant leur journée et un bonjour particulier à l’Ariège.

    <o:p> </o:p>

    A partir de là plus de véhicule, la marche d’approche commence. Sous un soleil de plomb, ils ont traversé les champs cultivés d’Askole, les rochers et crevasses du glacier de Biafo pour rejoindre Jhula (<st1:metricconverter w:st="on" ProductID="3180 m">3180 m</st1:metricconverter>) après 5 h de marche. Nouvelle étape de 5 h le lendemain pour atteindre Paiju (3500m), où ils se sont installés pour une journée de repos et d’acclimatation.

    <o:p> </o:p>

    L’incertitude sur leur position va planer pendant deux jours car ils n’ont pas donné de nouvelles pour économiser les batteries, deux de leurs panneaux solaires étant tombés en panne. Parvenus au camp de base (<st1:metricconverter w:st="on" ProductID="4900 m">4900 m</st1:metricconverter>) le 8 juillet après une très longue marche, l’énorme silhouette du Broad Peak s’offre à leur regard, un panorama à 360° sur les très acérés Mitre et Crystal Peaks et d’autres sommets qui, à ce jour, n’ont pas encore de nom. Le K2 s’est dévoilé progressivement pour leur offrir un magnifique spectacle et leurs premiers frissons. Ils ont mis à profit leur 1ère  journée de repos au camp de base pour préparer la première rotation de matériel vers le camp 1 et répartir les charges dans les sacs, à raison de <st1:metricconverter w:st="on" ProductID="15 kg">15 kg</st1:metricconverter> environ par personne.

    <o:p> </o:p>

    Le dernier message du chef d’expédition, Serge Civera, est très optimiste, les 5 alpinistes vont bien et sont motivés pour attaquer la phase d’ascension qui sera ponctuée par 3 camps d’altitude (5700, 6400 et <st1:metricconverter w:st="on" ProductID="7200 m">7200 m</st1:metricconverter>). 28 jours d’acclimatation, d’approvisionnement en matériel et nourriture des camps d’altitude avant la tentative d’ascension.

    <o:p> </o:p>

    A suivre sur le site broadpeak.free.fr où vous pourrez entendre les membres de l’expédition faire à tour de rôle le compte rendu de leur journée.

    <o:p> </o:p>


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :